Ma femme nue, ligotée, enculée...

Ma femme nue, ligotée, enculée...

Défoncée


Ayant ma petite idée en tête pour la suite des opérations, je la fais mettre a quatre pattes pour la prendre en levrette.

Sans crier gare, je recommence a la pilonner ardemment, les jambes ainsi écartées, le cul superbement rebondi...


L'excitation est à son comble... Mes va-et-vient vigoureux au fond de sa chatte, mes coups de boutoir, les claquements retentissants contre ses fesses, ses gémissements et halètements de plus en plus rapides... Tout contribue à la montée irrésistible du plaisir...


La cyprine coule à flots, son entre-cuisse et son sillon fessier sont inondés, ma bite glisse entre ses lèvres en faisant des bruits délicieusement humides... Elle n'a jamais été aussi naturellement "prête"...


Elle se trémousse, elle se cambre, elle gémit, elle vient à ma rencontre, elle creuse encore les reins, elle hurle, grogne, et jouit intensément, le visage enfoui dans les draps...

Et moi, je continue à la besogner, à la ramoner profondément, satisfait de l'avoir menéà l'orgasme en fanfare... D'autant plus satisfait que ca me permet d'enchainer avec ma petite idée vicieuse, ma petite variation cochonne...

Vous convenez que cette somptueuse rondelle luisante plantée sous mon nez est quasi impossible à résister...


Je me retire, et je reviens, mais pas tout à fait au même endroit. Elle tressaute et se crispe quand elle sent mon gland lui écarter les fesses et lui forcer l'entrée de ses reins.

Elle est tellement mouillée que je m'y glisse avec une facilite déconcertante!... La sensation est exquise, inédite!... Lui envahir le cul aussi aisément, aussi profondément, d'une façon aussi expéditive, m'émoustille et cravache mon excitation.

Je ne puis plus me retenir... Cette pénétration, cette vision, ces sensations et ses gémissements libidineux finissent par m'achever... Je sens l'orgasme me monter tout le long de la colonne vertébrale droit à la tête... Je sens la sève monter et... j'explose!!!... J'explose, irrémédiablement planté dans son cul...

Torride... Exaltant... Inouï... 

Ne ratez surtout pas l'épilogue...