Ma femme nue, ligotée, enculée...

Ma femme nue, ligotée, enculée...

En chaleur


Face à cette chute de reins vertigineuse, à ce gros cul qui vous supplie de le défoncer tout de go, à ce sexe qui vous incite à le bouffer goulûment avant de le fourrer vigoureusement, mon sang bout et je commence à voir rouge...

Mais je me contrôle, je me retiens, et je suis déterminé à profiter au maximum de cette sublime femelle. Tout comme je tiens absolument à lui rendre la pareille, à la faire craquer, à la rendre folle d'excitation et de désir avant d'assouvir mes fantasmes au fond d'elle...

La vengeance est un plat qui se mange... chaud, dans ce cas-là, brûlant même...


Il faut dire qu'elle y met le paquet, la cochonne, usant de toute sa science et tout son savoir-faire en matière d'aguichement, n'épargnant aucun procédé ni technique pour arriver à ses fins...

Empoignant ses fesses a pleines mains, elle s'écarte et s'ouvre d'une façon on ne peut plus obscène, m'offrant ses trous aux mille et un délices, espérant ainsi m'asséner le coup de grâce, le knock-out qui la fera crier victoire sur ma virilité qu'elle cherche à contrôler par l'esprit et par le corps...

Et je dois avouer que je suis à deux doigts (et je pèse mes mots) de succomber...


N'empêche, à  force de se trémousser, l'allumeuse tomba dans le délicieux piège qu'elle me tendait. Au gré d'une cambrure, d'un rebondissement fort propice de son mont de Vénus, un mince filet luisant le long de sa fente m'indique que mes efforts allaient bientôêtre récompensés:

La belle mouillait, et la situation allait subitement "glisser" en ma faveur...

A bientôt pour la suite du duel...